Actus
  • Travaux de curage et de désencombrement des voies d’eau

    Des travaux de désencombrement et de retrait d’embâcles sont en cours sur la rivière Vendée…

  • Bilan 2023 du CT Eau des Autizes

    Le Comité de Pilotage du Contrat Territorial Eau des Autizes s’est réuni à Coulonges sur…

  • Le SmVSA vous souhaite une bonne et heureuse année 2024!

Tous les articles

CT Eau Autizes

Affluent principal de la Sèvre Niortaise en rive droite, le bassin versant de l’Autise s’étend sur deux départements (79 et 85) et deux régions (Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire). Cette particularité administrative ainsi que la présence de deux structures GEMAPIennes de part et d’autre des départements ont organisé la gouvernance de ce bassin versant.

Le territoire du CTEau des Autizes s’étend sur 7 masses d’eau (voir tableau plus bas) réparties en 3 entités paysagères, hydrauliques et géologiques cohérentes :

  • Une partie amont bocagère et vallonnée, reposant sur un socle granitique marqué par un grand réseau hydraulique avec peu d’infiltration et de nombreux plans d’eau.
  • Une partie plaine sur substrat sédimentaire avec zones d’infiltration estivale nombreuses et présentant de nombreux ouvrages en travers.
  • Une partie marais en aval se découpant en deux, la Vieille Autise (ancien cours naturel) et la Jeune Autise (creusée au 17e siècle comme second exutoire pour évacuer les crues vers la Sèvre et ainsi limiter les inondations amont), et présentant un très grand nombre de canaux et fossés.

L’Autise est également identifié comme site Natura 2000 « Vallée de l’Autize » (ZSC) sur la partie deux-sévrienne du bassin.

Réparti sur 37 communes et 5 EPCI, le bassin de l’Autise représente environ 445 km², dont 3700 Ha dans la zone humide du Marais Poitevin.

Le linéaire total de cours d’eau est de plus de 219 km, dont la grande majorité est situé sur l’Autize amont soit environ 185 km. Le cours principal de l’Autise des sources jusqu’aux portes du marais représente 80 km.

En tête de bassin, près de 200 plans d’eau sont recensés sur les nombreux ruisseaux et affluents de l’Autise, et ceux-ci sont en grande partie situés « au fil de l’eau » sur le cours. De nombreux ouvrages commencent à apparaitre sur l’Autize amont autour des communes d’Ardin, Coulonges-sur l’Autize et Saint-Pompain. La partie médiane est quant à elle ponctuée de nombreux ouvrages en travers (environ un ouvrage tous les 1,8km en moyenne).

Le marais des Autizes marque la transition entre la partie cours d’eau en amont de la Porte de l’Ile et de l’ouvrage de Mauvais et la Sèvre Niortaise. L’eau de la rivière Autise pour déboucher dans la Sèvre peut emprunter deux voies d’eaux différentes (la Vieille Autise et la Jeune Autise). Pour ne pas impacter les marais desséchés que la Jeune Autise traverse au niveau de l’Aqueduc de Maillé, cette dernière a été endiguée. Le marais des Autizes est donc divisé en deux branches qui ont en commun le même exutoire et le même bassin versant.

Concernant les réseaux hydrauliques dans la partie marais, on dénombre une très grande densité de canaux et fossés (585km) dont voici la répartition :

  • 49 km de réseau primaire, dont 32km classés en DPF (propriété / gestion de l’IIBSN).
  • 64 km de réseau secondaire.
  • 69 km de réseau tertiaire d’intérêt collectif.
  • 403 km de réseau tertiaire privé.

 

Les enjeux prioritaires ciblés par le contrat

La difficulté des contrats transversaux est de mobiliser les maîtres d’ouvrages en fonction des compétences de chacun. Au regard des enjeux du SAGE, de l’état de la qualité des masses d’eau, et des actions ciblées au PAOT, le CT Eau propose des réponses proportionnées en fonction des enjeux et dans la limite de budgets supportables pour les entités GEMAPIennes :

  • Qualité biologique : Les aspects continuité écologiques et hydromorphologie sont des axes prioritaires, même s’ils devront s’étaler au cours du contrat du fait du nombre important d’ouvrages concernés (chaussées, plans d’eau, …) ;
  • Bactériologie (essentiellement élevage) : le levier retenu est la limitation des transferts avec des actions de mise en défens des berges et création de zones aménagés pour la descente à l’eau ;
  • Pour la partie marais, compte tenu de son classement en bon état, la non dégradation et la consolidation de ce bon état doivent être une priorité. Le maintien des fonctionnalités de la zone humide passera à garantir 100% de la continuité écologique, (notamment sur l’axe Vieille Autise, mais également sur la Jeune Autise avec l’ouvrage de la Porte de l’Ile), et d’assurer l’état hydraulique et épuratoire des voies d’eau. Améliorer la gestion des niveaux d’eau estivaux sera également une priorité au vu des enjeux associés (environnementaux et économiques).
  • Un autre axe sera consacré à l’amélioration de la connaissance. Plusieurs études multithématiques seront réalisées en ce sens. On peut notamment évoquer une future étude sur les plans d’eau de l’Autize amont. Cette étude aura pour but d’avoir une vision globale à l’échelle du territoire et une cohérence dans la priorisation des actions sur cette thématique. Pour cela, il sera réalisé : un inventaire précis des plans d’eau avec pour chacun une fiche technique synthétique ; une classification et une priorisation de ces derniers en fonction de leurs impacts sur le milieu aquatique (continuité écologique, débit, paramètres physico-chimiques…) ; ainsi qu’une rédaction des pièces techniques et réglementaires sur les plans d’eau les plus impactant.

Le programme d’actions

Le CT Eau des Autizes est co-porté par le SmBVSN sur la partie deux-sévrienne et par le SmVSA sur la partie Vendéenne. Le programme d’actions, validé par les partenaires techniques et financiers, sera opérationnel à compter de l’été 2022, à la suite des autorisations administratives.

Volet cours d’eau

Portées par le SMBVSN et le SMVSA sur leur périmètre respectif, les actions sont réparties ici en 8 grandes thématiques :

  • Volet « Continuité écologique » (39% du programme d’actions – volet cours d’eau)
  • Volet « Lit mineur » (13% du programme d’actions – volet cours d’eau)
  • Volet « Berges » (12% du programme d’actions – volet cours d’eau)
  • Volet « Ripisylve » (5% du programme d’actions – volet cours d’eau)
  • Volet « Lit majeur » (1% du programme d’actions – volet cours d’eau)
  • Volet « Espèces envahissantes » (1% du programme d’actions – volet cours d’eau)
  • Volet « Etudes diverses » (8% du programme d’actions – volet cours d’eau)
  • Volet « Suivi/Animation » (20% du programme d’actions – volet cours d’eau)

 

Volet marais

Ce sont 7 maîtres d’ouvrages différents qui vont mener des actions réparties ici en 9 grandes thématiques :

  • Volet « Restauration et protection de berge » (20% du programme d’actions – volet marais)
  • Volet « Restauration et entretien des voies d’eau » (8% du programme d’actions – volet marais)
  • Volet « Ouvrage hydraulique » (10% du programme d’actions – volet marais)
  • Volet « Ripisylve » (11% du programme d’actions – volet marais)
  • Volet « Espèces envahissantes » (18% du programme d’actions – volet marais)
  • Volet « Mise en défens des voies d’eau » (0.1% du programme d’actions – volet marais)
  • Volet « Continuité écologique » Etudes diverses » (23% du programme d’actions – volet marais)
  • Volet « Suivi/Animation » (5% du programme d’actions – volet marais)
  • Volet « Planification » (5% du programme d’actions – volet marais)

 

 

Synthèse à l’échelle du Contrat Territorial

Les actions inscrites dans ce contrat s’élèvent à 7 260 790 € (7,3 M€), affichant ainsi une ambition élevée des différents maîtres d’ouvrage et partenaires concernés, mais ce CT se veut également très pragmatique avec une forte attente du territoire et basée sur son expérience.

Les dépenses prévisionnelles en cours d’eau et marais sont environ équivalentes avec 3 505 656 € sur la partie cours d’eau et 3 755 134 € sur la partie marais. La répartition annuelle des actions sur le volet cours d’eau est également très homogène avec une répartition allant de 14 à 20%.

 

Maître d'ouvrageVolet cours d'eauVolet maraisTOTAL 2022/2027
SMVSA1 341 500 €569 875 €1 911 375 €
SMBVSN2 115 156 €0 €2 115 156 €
ASA Marais Mouillés Vendéens0 €812 128 €812 128 €
Union des Marais Mouillés0 €899 907 €899 907 €
IIBSN0 €933 224 €933 224 €
PNR Marais Poitevin0 €120 000 €120 000 €
POLLENIZ0 €360 000 €360 000 €
Contrat de Marais0 €60 000 €60 000 €
FDAAPPMA 7949 000 €0 €49 000 €
3 505 656 €3 755 134 €7 260 790 €

 

Sur ce CT Eau, le SmVSA intervient sur le volet cours d’eau (continuité écologique, restauration de la morphologie, mise en défens des berges et élagages) ainsi que sur le volet marais pour la lutte contre la jussie et les interventions sur les circuits de batellerie (curage/élagage – désencombrement).