Actus
  • Intercommission du Projet de Territoire pour la Gestion de l’Eau

    Le Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Sèvre Niortaise (SMBVSN) et le Syndicat Mixte Vendée…

  • La Commission Locale de l’Eau Vendée lance le chantier de révision du Schéma d’Aménagement et de Gestion des Eaux

    Les membres de la Commission Locale de l’Eau (CLE) du SAGE du bassin de la rivière Vendée,…

  • Travaux de curage et de désencombrement des voies d’eau

    Des travaux de désencombrement et de retrait d’embâcles sont en cours sur la rivière Vendée…

Tous les articles

Les chantiers d’arrachage de la jussie sont lancés

Publié le 4 juillet 2022

Arrachage sur la ceinture d’Ecoué (entre Vix et Doix)

Une lutte organisée depuis 20 ans

La lutte contre les espèces invasives dans les marais revêt un caractère primordial pour la conservation des espaces naturels, mais constitue une action coûteuse, chronophage et d’implication permanente.

La Jussie est observée sur la rivière Vendée depuis une vingtaine d’année et provient de la colonisation progressive du Marais Poitevin par cette plante, entamée à la fin des années 80, début des années 90. D’abord cantonnée sur les parties aval de la Vendée, à proximité de la confluence avec la Sèvre Niortaise (commune de l’ILE D’ELLE), sa progression en amont n’a cessé de se faire jusqu’en 2005. Elle a ainsi colonisé de nombreux canaux annexes du Marais.

Foyer de Jussie

Les résultats obtenus à l’issue des précédents programmes sont encourageants et laissent entrevoir des bonnes perspectives vis-à-vis du retard accumulé. Néanmoins, cette situation reste fragile et repose sur la pérennisation des opérations entreprises jusque-là.

 

485km de canaux prospectés en 2022

Dans le cadre des Contrats Territoriaux, le SmVSA intervient sur les marais pour arracher la Jussie. Sur le bassin de la Vendée, ce sont 275km  de réseaux d’intérêt collectif (canaux primaires et secondaires/cliquer pour voir la carte) qui seront parcourus cette année, de mai à octobre, et répartis selon des lots séparés géographiquement et selon les difficultés pouvant être rencontrées (zones de piétinement, risque de forts développements, envasement, accessibilité, etc …).

Ce travail difficile et méticuleux est assuré par deux entreprises (EAULIBRE et POLLENIZ), ainsi que l’IIBSN qui intervient avec ces propres équipes sur 210km de canaux des marais mouillés de la Sèvre Niortaise et des Autizes (par voie de convention avec le SmVSA).

Le SmVSA est accompagné de la Fédération Départementale de la Pêche de Vendée pour le suivi de ces chantiers.

Le montant de ces travaux s’élève à 230 000 € TTC, financé par la taxe GEMAPI et le Conseil Départemental de la Vendée (40%).

 

Vigilance sur les espèces invasives émergentes

D’autres espèces sont observées chaque année et dans un contexte particulier certaines d’entre elles peuvent être jugées invasives, ce qui peut conduire à des interventions ponctuelles ou à des suivis particuliers. Il s’agit notamment du Myriophylle du Brésil, de l’élodée de Nuttall, de l’élodée du Canada, de l’Egérie dense, de la crassule de Helms…

 

Il est rappelé que certaines mesures sont à mettre en place, notamment dans le cadre de travaux de curage, afin de limiter les boutures et d’éviter les colonisations terrestres lors d’épandage des vases chargées en jussie.

 

N’hésitez pas à contacter les techniciens du SmVSA en cas d’observation, de doute sur la présence d’espèce invasive, ou encore en amont de travaux privés que vous souhaitez engager.